Chirurgie des Seins

Vous trouverez ici un debut d'information ainsi que des documents plus précis édités par la  Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique, au format PDF.


La libre consultation de ce site et de ces documents ne saurait détenir valeur de consultation.

Augmentation Mammaire

L’intervention vise à corriger l’insuffisance de volume des seins et/ou à redonner une forme plus harmonieuse aux seins.
La chute des seins (ptose) ne peut pas être corrigée seulement par des prothèses. Il faut y associer un remodelage mammaire (mastopexie) avec ou sans adjonction de cicatrice.


Cette chirurgie concerne différentes situations : atrophie, agénésie, hypotrophie, asymétrie, malformation, reconstruction  post-cancer.

L’hypotrophie, situation la plus fréquente, est soit primitive et constitutionnelle, soit secondaire à un amaigrissement, ou un allaitement.


L’implant a une enveloppe fabriquée en élastomère de silicone, très bien tolérée car non allergisante et inerte. Le contenu est assuré par du gel de silicone de cohésivité variable.


La prothèse se présente soit sous une forme ronde soit sous une forme anatomique. Dans chaque cas, la gamme est suffisamment large pour choisir l’implant le mieux adapté à votre morphologie.

L’intervention s’effectue sous anesthésie générale et nécessite une nuit d’hospitalisation.

Hypertrophie Mammaire

Elle est soit primitive et constitutionnelle (jeune fille), soit faisant suite à une prise de poids (ménopause).


Des seins lourds peuvent être responsables de douleurs dorsales, entre les omoplates, et de gêne dans les activités sportives ou dans la vie sociale.


C’est le plus souvent bien avant la     grossesse ou bien après que cette    intervention peut être envisagée, pour obtenir un résultat final stable.

L’intervention s’effectue sous anesthésie générale et nécessite deux nuits
d’hospitalisation.

Reconstruction Mammaire aprés Cancer

L’objectif est d’apporter du volume et de la peau selon différents procédés.


L’expansion cutanée, le lambeau d’avancement abdominal, le lambeau musculo-cutané de grand dorsal autologue (sans prothèse) ou avec prothèse, le dédoublement du sein opposé, sont autant de solutions potentielles à une reconstruction. Mais chaque personne est différente et ce qui convient à l’une ne convient pas obligatoirement à l’autre. La consultation vous permettra de préciser ce qui est le mieux adapté à votre situation.


Un geste de correction du sein opposé n’est pas rare (ptose, hypertrophie, hypotrophie) et peut même être utilisé pour reconstruire votre sein.


Enfin, la reconstruction du mamelon et de l’aréole viendra finaliser votre reconstruction.


Ptose Mammaire Mastopexie

Le sein peut tomber mais conserver un volume normal  (affaissement naturel avec le temps, seins pendulaires, tubéreux…).
Il peut présenter un excès de volume (hypertrophie mammaire).

Il peut enfin perdre du volume (amaigrissement, grossesse, allaitement).
Cette chute peut être la résultante d’une grossesse, d’un allaitement ou d’un amaigrissement important ou tout  simplement liée au vieillissement.


Selon les cas, le sein peut être remodelé (mastopexie) avec ou sans implant (prothèse associée) ou bien réduit selon le souhait de chacun.

Les cicatrices se situent autour de l’aréole (réduction de surface de l’aréole et /ou remontée de cette dernière) et verticale (retrait de l’excès de peau, remodelage et/ou résection de glande).


L’intervention s’effectue sous anesthésie générale et nécessite une nuit d’hospitalisation.